Sacs raphia Sans Arcidet Paris

Collection Printemps-Été 2021

Découvrez tous nos accessoires
Paniers raphia Sans Arcidet Paris

Les Incontournables

Ils vous font craquer chaque saison​

Dans les coulisses de Sans-Arcidet Paris, épisode 1 : Le raphia.

Parce que nous avons à cœur de partager avec vous nos aspirations et nos engagements, découvrez notre série de cinq articles sur les secrets de Sans-Arcidet Paris. Grâce à l’interview de Corinne la styliste, et de son fils Samuel Bernede, co-styliste de la marque depuis 2018, vous saurez tous sur le raphia, mais aussi sur le processus créatif de Sans-Arcidet !

Le raphia est une fibre naturelle issue des feuilles du palmier “Raphia farinifera” originaire de Madagascar. La palme est récoltée puis les feuilles séparées de la tige principale et rassemblées en bottes prêtes à être séchées pour obtenir notre matière première.

Corinne, styliste et co-fondatrice de la marque Sans-Arcidet Paris.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la matière que vous travaillez ?

Le raphia est une fibre naturelle issue des feuilles du palmier Raphia farinifera originaire de Madagascar. La palme est récoltée puis les feuilles séparées de la tige principale et rassemblées en bottes prêtes à être séchées pour obtenir notre matière première. Contrairement à la laine dont les fibres sont transformées en fils puis pelotées, les fibres de raphia ont une longueur finie. Pour obtenir un produit de qualité avec le moins de raccords possibles dans la maille, nous sélectionnons auprès de nos fournisseurs les fibres les plus longues possibles pour un palmier adulte.

Pourquoi avoir choisi la matière raphia plutôt qu’une autre ?

Le raphia est une matière naturelle qui est résistante et solide dans le temps, et qui offre une grande diversité de procédés possibles pour créer des accessoires uniques, mais aussi durables et biodégradables. 
Le raphia s’est imposé à nous puisque nous avons vécu à Madagascar petites et nous n’avons pas attendu les tendances pour proposer des accessoires issus de cette belle nature malgache, nous travaillons le raphia depuis 2000 avec Sans Arcidet et depuis 1994 à Madagascar.

Pourquoi est-elle si importante à Madagascar ?

La filière du raphia est importante à Madagascar car elle peut apporter une source de revenu stable au pays vu son intérêt international dans le monde de la mode. Les procédés artisanaux liés au raphia sont traditionnels, et certains ne se retrouvent nulle part ailleurs. De plus, nous estimons que des projets de reboisements dans l’effort de conserver le palmier raphia pourraient bénéficier aux écosystèmes ainsi qu’aux populations environnantes. Nous y travaillons.

Y a t’il des précautions à prendre avec cette matière ?

Pour le producteur d’accessoires en raphia il y a quelques précautions à prendre pour obtenir la meilleure matière première possible et s’assurer de la pérennité de sa plantation. 
Premièrement le raphia doit être collecté de la palme d’un arbre d’au moins 20 ans afin d’obtenir les fibres les plus longues possible, ce qui permet un produit de meilleure qualité sans nœuds dans la maille crochetée.
Il faut savoir qu’un palmier raphia ne donne des fruits qu’une seule fois dans sa vie (de 20 à 30 ans) et qu’il est donc essentiel de veiller à ce que d’autres arbres soient plantés afin de pérenniser l’espèce qui est endémique de Madagascar. De plus, les feuilles recueillies doivent être séchées dans des conditions spécifiques afin d’obtenir une fibre à la fois flexible, résistante, mais aussi homogène au niveau de sa coloration, le raphia obtenu doit être majoritairement d’un bel écru.

Dans quelles conditions le raphia doit-il arriver afin de le travailler ? 

Nous faisons appel aux meilleurs collecteurs dans le Nord-Ouest de Madagascar. Ensuite nous le nettoyons et le teintons dans nos ateliers avant qu’il soit travaillé et ne devienne un sac ou un chapeau de qualité.

Quelles sont les différentes étapes de traitement après son arrivée dans vos ateliers ?

Le raphia brut arrivant de chez le fournisseur doit être plongé dans un bain de nettoyage pour éliminer les contaminants qui pourraient altérer le processus de teinte. Même quand on parle de coloris Naturel, le raphia est nettoyé afin de garantir une couleur la plus homogène sur le produit final. Le raphia doit aussi être séché sous serre dans des conditions ou l’on peut contrôler le niveau d’humidité afin que la fibre teintée garde ses propriétés originales de flexibilité et de solidité. Pour le client final les seules précautions à prendre sont de vivre avec votre accessoire. N’hésitez pas à le prendre partout, nous avons conçu nos produits pour durer. Si vous le tâchez, il est possible de nettoyer les parties en raphia à la main avec un chiffon humide et un peu d’eau savonneuse.

Retrouvez prochainement la suite de notre série, avec notre deuxième épisode sur la teinte et le tissage du raphia.